Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 11:15


Novembre 2008, Marianne publie Quand l'Ecologie renvoit les femmes à la maison par Isabelle SAPORTA
article consultable ici :
pages 1-2   pages 3-4   pages 5-6


Février 2010 : E. BADINTER publie
Le conflit - la femme et la mère basé sur l'idée générale
"Ecolos, nouveaux machos"




Je suis tout bonnement scotchée sur ma chaise : comment peut-on, aujourd'hui, écrire une série d'idées reçues pareilles, user de termes dégradants pour la femme nouvelle, celle qui a décidé de suivre quelques bases simples de l'écologie ... des écrits commandés, sponsorisés ?
une provocation pour créer le buzz ?



Isabelle SAPORTA crée un amalgame regrettable avec des problématiques fortes telles que la religion, la politique, la place de l'homme au foyer. Elle crée ainsi un imbroglio qui perd le lecteur et crée un état de tension artificiel. Elle emploie un ton manichéen, et déterre l'idée selon laquelle l'écologie est une affaire de bobos naïfs.
Tentative bien... naïve :   aujourd'hui nous sommes tous sensibles à l'écologie, à des degrés différents bien sûr. De manière générale, on s'accorde au moins sur la nécessité d'enseigner aux enfants les bases du développement durable. Ce n'est plus l'affaire de gens avec des cheveux longs et des fleurs autour du cou, hé non...


L-ecologie-renvoie-la-femme-a-la-maison.JPG

"Ecolos, nouveaux machos" ?
Vivre différemment, en respectant l'environnement, les individus, en consommant moins, en protégeant les enfants des erreurs passées, en prenant soin de soi et de son corps, c'est un choix qui se fait à deux. Le chasseur de mammouth est souvent sensible au même combat que sa compagne.
Tous deux chassent au dehors ce dont ils ne veulent pas chez eux, mènent ensemble le même combat. Madame part aussi le matin chasser la mammouth, et si elle a choisit de rester à la caverne pour s'occuper de leur petit monde, c'est un choix éclairé et librement consenti.


Aujourd'hui les femmes ont le choix : le choix de travailler, le choix d'élever nos enfants, le choix de conjuguer les deux. Une carrière professionnelle, une vie sociale, une maternité, une sexualité, un épanouissement dans l'équilibre.
Une machine à laver, un ordinateur, un réfrigérateur, et même un congélo pour mettre le mammouth, si si ! La génération des 30 glorieuses ne parvient pas à se projeter dans un monde "durable"? A nous aujourd'hui de corriger le tir, c'est tout.


"Le développement durable, l’agronomie et les sciences de la vie sont les domaines où les femmes ingénieures sont les mieux représentées. Les directeurs du développement durable des grosses entreprises les plus reconnues aujourd'hui sont des femmes. Les premiers cabinets de consulting en développement durable ont été fondés par des femmes, comme le comité 21 qui régit les agendas 21 sur le territoire et est toujours dirigé par une femme." (Femininbio, 16 février 2010).
Il ne fait aucun doute qu'en écologie plus que dans aucun autre secteur, la femme est présente à tous les degrés de l'échelle. Elle est force de proposition, leader, et c'est bien là la preuve que le temps des cavernes (polluées au formaldéhyde) est révolu.


L'écologie n'est pas une régression pour la femme : c'est une évolution supplémentaire, éclairée, libre. Pour des modes de vie différents, innovants, parce que nous savons prendre le meilleur des époques passées pour les conjuguer au présent.
Madame SAPORTA, vous vous méprenez : ce qui est passé n'est pas forcément mauvais, ce qui est nouveau n'est pas forcément mieux. Il est sain et sage de choisir avec discernement ce qui est bon, même parmi les habitudes de nos grands-parents... et de s'affranchir de leurs erreurs. C'est ça, le progrès !


Consommer des petits pots industriels, du lait en poudre, des couches jetables hors de prix, des biberons au bisphénol A, travailler coûte que coûte, consommer, consommer... Est-ce cela, la femme accomplie ? La femme actuelle ? La ritournelle est belle, facile... et jetable.
Pas de ça dans la façon d'élever nos enfants, dans les soins que nous leur prodiguons, l'alimentation que nous leur donnons, le temps que nous leur accordons... La maternité, la transmission des valeurs, l'amour familial, c'est ce qui est important. Ce qui restera de nous, l'enjeu de notre modernité.
E. BADINTER, I. SAPORTA, vous vous trompez de combat.


De par leur absurdité, ces écrits ont fait parler d'eux : la bonne nouvelle, c'est qu'ils font réagir, et qu'ils resserrent les liens entre ceux et surtout celles qu'ils visent. Bravo à tous et à toutes pour vos réactions, preuve d'une belle unité, et d'un réel progrès dans les modes de pensées.
Serait-ce l'objectif ultime et intelligent de l'article, du livre ? Fédérer une unité, liguée contre son contenu, démontrant par A+B que ce qu'ils avancent est faux et simpliste ? Persuader les derniers indécis que non, véritablement, ces écrits n'ont rien de bon ?
Non, l'idée est tentante mais je ne leur concèderai pas tant de perspicacité...





article-le-monde-batinder.jpg         
Pour aller plus loin :


(la liste est loin d'être complète, si vous avez des références elles sont bienvenues)



Article paru dans Le Monde : 17.02.2010 - "Débat au féminin pluriel"

Forum dédié sur Les petites magies

Article sur Naturavox : 26.11.2008 - "Réaction à l'article de Marianne - Quand l'écologie renvoie les femmes à la maison"

Réponse de La Leche ligue France :
17.02.2010 - "La Leche League France répond aux interprétations d’Elisabeth Badinter"

Lettre ouverte à Madame BADINTER :
16.02.2010 - "Vertes de rage, lettre ouverte à Mme Badinter, Femmes et écolos : le nouveau féminin"


Pieds nus sur la terre, 25.11.2008 - par Amélie Piégay

Pieds nus sur la terre, 23.02.2010 - par Amélie Piégay

Maman, écolo et féministe ?
Oui, c'est possible ! 26.02.2010 - par Frédérique Chartrand















Partager cet article

Repost 0
Published by Bergamote - dans Bloc Notes
commenter cet article

commentaires

Miryam 26/02/2010 17:27


Bonjour !

Moi perso ça me gène pas, que les hommes travaillent et nous à la maison, chacun ses tâches, je vois pas de mal à celà

Bonne journée ;)

Miryam - http://pour-un-monde-meilleur.over-blog.fr/


Bergamote 27/02/2010 11:11



Tu as bien raison, le choix de tout un chacun est respectable. Pour moi aujourd'hui ce n'est pas encore à l'ordre du jour, mais qui sait ? :-)
Ce qui m'ennuie, c'est que l'écologie soit montrée du doigt comme réductrice pour les femmes... je la vois plutôt comme un progrès, une amélioration du confort de vie. Heureusement, nous sommes
nombreux à partager ce point de vue !



BulleBio 24/02/2010 23:06


Euh au fait... désolée mais je t'ai taguée.
A bientôt.


Bergamote 25/02/2010 19:01



:-p



BulleBio 24/02/2010 22:19


Bien dit, et t'inquiète pas pour la longueur de l'artile!
Merci aussi pour les sources.
A bientôt


Bergamote 25/02/2010 19:00



Oui, cet article et ce livre sont assez dérangeants... en tant que "public visé", nous sommes les mieux placées pour réagir et corriger légitimement le tir.
Penses-tu que ce soit principalement de la provocation ?
Je l'éspère, sinon cela reviendrait à dire que beaucoup d'autres pensent la même chose que ces deux femmes... et dans ce cas, c'est pas gagné :-/