Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 13:45

 

Le 100% bio à table, il y en a que ça fait sourire, d'autres que ça fait grincer des dents... et pourtant je vous l'assure, on peut très bien y arriver avec un petit budget !

 

L'erreur à ne pas commettre, c'est de transposer directement ses anciennes habitudes alimentaires, dites "conventionnelles", au 100% bio. Autrement dit, continuer à dévorer un bol de céréales soufflées au chocolat tous les matins, les mêmes mais en bio, grignoter des biscuits au goûter, les mêmes mais en bio, manger de la viande à tous les repas, la même mais en bio, prendre des desserts pré-préparés, les mêmes mais en bio, etc. Parce qu'à ce rythme là, vous aurez grignoté votre budget mensuel alimentation en quelques jours... et vous aurez garni les poches de quelques firmes du "bio-business".

 

Passer au 100% bio sera formidable d'un point de vue santé, mais en plus, cela implique de changer votre mode de consommation...

Et là aussi, vous allez y gagner.

 

Manger bio petit budget

 

 

Faire évoluer ses habitudes alimentaires

 

  • La viande à tous les repas, c'est un mythe, et en plus, c'est désormais prouvé : c'est inutile d'un point de vue nutritionnel, et mauvais pour la santé ! Pour rester dans un budget raisonnable, surtout pour ce poste d'achat coûteux, on se tourne vers les producteurs locaux, on achète en grande quantité et on découpe des parts pour le congélo. Et on la réserve pour 2 à 3 repas de la semaine.

 

  • Au menu, on pense aux oeufs : jusqu'à 7 par semaine et par personne, sauf contre-indications (telles que le cholestérol). Et un oeuf bio au plat, à la coque, ou en omelette, avec une pincée de sel... qu'est-ce que c'est savoureux !

 

  • On invite dans son assiette les légumineuses : haricots blancs et rouges, lentilles, pois chiches... délicieux, bourrés de vitamines et minéraux, ils se combinent à l'infini (voir l'excellent livre de recettes Fabuleuses Légumineuses, Claude Aubert ), et en plus, on est souvent à moins de 1€ le kilo...

 

  • On cuisine en fonction de ce qui est à l'étalage, des fruits et légumes de saison (voir Des fraises au printemps : Calendrier des fruits et légumes de saison ). Terminé les recettes tarabiscotées qui demandent 18 ingrédients différents et exotiques, que vous allez acheter spécialement puis qui resteront dans votre placard. On mise sur des plats simples, de saison, et tout autant délicieux quand ils sont préparés avec amour.

 

 

S'organiser

 

Pour gagner du temps, surtout lorsqu'il s'agit de céréales et légumineuses, je cuisine en grande quantité. 1 kg de pois chiches à tremper le samedi soir, une grosse marmite pour cuire le tout avec un bouquet garni le dimanche, et ensuite je détaille en portions en fonction de ce que j'ai prévu de cuisiner dans la semaine : soupe minestrone, salade, hoummos, panisses... et le reste en portions individuelles dans le congélo, pour préparer rapidement un petit plat plus tard. Idem pour le riz complet, l'orge, les lentilles, les haricots...

 

Et que pensez-vous d'un fin d'après-midi de dimanche consacré à la préparation d'une fournée de petits gateaux pour les goûters de la semaine ? Avec un peu de chance, vous aurez même un coup de main de petits cuistots en herbe... et ça sent bon dans la maison !

 

 

Acheter local

 

C'est moins coûteux, et en plus vous investissez dans votre région : donc, c'est plus satisfaisant ! Pour les fruits et légumes, passer par une AMAP a l'avantage d'être peu coûteux et à budget fixe. L'inconvénient, c'est que vous aurez à cuisiner des légumes sans les avoir choisis au préalable... mais en même temps, ça demande une sacrée dose de créativité (qu'est-ce que c'est que cette grosse carotte blanche? J'en fais quoi maintenant? )... et ça change des petites habitudes !

 

Pour les oeufs, la viande, le pain, le fromage... c'est en plus l'occasion d'une visite à la ferme. On gagne en qualité de vie....

 

 

Acheter en vrac

 

Parce qu'on ne paie alors pas l'emballage.

Et puis, j'adore ouvrir mes placards et voir cet alignement de bocaux, tous de la même taille, soigneusement étiquétés... on dirait une épicerie d'antan à la maison !

 

 

Halte au gaspillage !

 

On fait attention aux dates limites de consommation, on achète la bonne quantité dont on a besoin, on congèle les restes comme des petits plats express pour plus tard... là aussi, c'est des coûts en moins, et une bouffée d'air pour la tête.

 

 

En respectant ces quelques règles toutes simples, offrir des repas 100% bio à toute la famille, c'est à la portée de tous...

Bon appétit 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bergamote - dans Consomm'action
commenter cet article

commentaires

Germe de vie 06/12/2016 13:37

Manger bio reste une possibilité et un choix à condition de savoir changer ses habitudes alimentaires mais aussi d'achat. Il faut savoir s'organiser et opter pour un nouveau mode de vie, plus sain à tous les niveaux.

mickaelg 05/04/2016 12:31

Super article merci, c'est vrai que faire ses courses dans une boutique bio peut être parfois très cher, merci pour ces informations qui permettent de manger bio avec un petit budget.

carole70 21/03/2013 21:03

Bonsoir, merci pour ces bons conseils. Bonne nuit